Quand l’inspiration nous prend, … ou pas !

Posted on
Aimer / Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

#9/30 du Défi ” 1 article par jour pendant 30 jours “

Quand l’inspiration nous prend, … ou pas !

L’inspiration, – si vous avez bien lu le titre ci-dessus vous avez du remarquer que cet article fait partie d’un défi. Effectivement, je me suis lancé le défi de poster un article par jour pendant un mois ( 30 jours ) puisque j’ai lancé ce blog il y a peu de temps. Comme vous savez certainement, , au début c’est un peu compliqué de se mettre à écrire. On a l’impression qu’on doit faire des articles extra-ordinaires afin de satisfaire le lecteur et surtout d’écrire du contenu de qualité pour apporter un plus.

On voudrait que le lecteur puisse profiter des expériences qu’on a vécu ou se divertir pour prendre du bon temps ou d’avoir des idées , des visions d’un point de vue différent sur un sujet. Et, surtout, en ce qui me concerne j’aimerais apporter de la motivation et de l’optimisme en tout circonstance,  et spécialement en ce qui concerne la domaine de la danse.

C’est effectivement une activité, si on la pratique en tant qu’amateur ou en tant que professionnel, pendant laquelle on est forcément confronté à ses possibilités et limites et ou on doit s’accepter, corps et mental. Persévérer nécessite parfois de la motivation en plus d’une certaine discipline de la pratique.

Revenons au défi ! Justement, après presque un tiers du défi, et pour le 9e article, j’ai eu comme un blackout …

Ca y est, le blackout d’inspiration !

Alors que les idées fusaient dès le réveil et même avant d’ouvrir les yeux, oui, je vous assure, j’avais à peine le temps de prendre mon cahier et stylo, – depuis hier, c’est le calme plat !

Que s’est-il passé ????

En fait, j’ai enchaîné, après plusieurs semaines d’immobilité suite à une blessure, 3 journées plein de mouvements, 3 journée de reprise de danse. A vrai dire, pas complètement, puisque j’ai toujours, au bout de ma jambe, cette magnifique botte Robocop ! Mais de l’atelier “free dance” ou j’ai vécu une sorte d’explosion de mouvement, tout en étant au sol , sur une jambe ou sur un genoux ( impro ) au bal du Centquatre pendant la Nuit Blanche, au stage de danse orientale avec Mayodi, un excellent professeur ( interprète et chorégraphe ) au Centre des Arts Vivants, c’est cette action physique qui a pris le dessus et m’a dérobé, momentanément, l’inspiration mentale. C’est un peu comme si on ferme un robinet ou comme si on empêche un ruisseau de couler, – un barrage temporel du flux .

Ce flux d’inspiration, de quoi s’agit-il, et d’ou vient-il ?

Pourquoi nous sommes momentanément inspiré, chacun ayant ses heures de la journée  préférées ? Souvent ça se produit le matin tôt, ou le soir tard donc pendant la période ou l’activité autour de nous se calme. Même ce sentiment, d’être tout seul au monde, est déjà inspirant et donne place, dans ce vide qui se présente à nous, avec un minimum de perturbation et stimulus externe, à l’expression de pensées surgissant de “nulle part”.

Enfin, ce n’est pas exactement de nulle part, nous sommes et étions, certainement inspiré par un fait et un souvenir de quelque chose qui s’est produit, perçue consciemment ou non, dans un passé lointain ou proche.

L’action mentale, ce trop plein productif

Personnellement, c’est le matin qui est propice à ce flux d’idées qui sortent et qui s’évaporent si je ne les fixe pas sur papier ou sur l’écran. C’est comme si je devais me débarrasser ce trop plein pourtant comme une matière première si productive, mais encombrant mon esprit. Vous avez le choix, soit convertir votre flux en matière qui vous enrichit à terme, ou, par faute de temps ou d’envie de faire face, le reléguer au subconscient plus ou moins bien enfoui.

Les fantômes de mon placard

Etant happé par cette action mentale je dois attendre la fin du flux avant me mettre en action physique si je ne veux pas le garder comme des fantômes enfouis dans un placard. Ces manifestations perturberont autrement mes rêves et ne me lâcheront pas de la semelle même pendant une journée de travail. Vous connaissez ce sentiment “ah, je me sens bizarre, je ne sais pas ce que j’ai ” ? Quand il y a le subconscient qui travaille, ça veut dire que vous n’avec pas laissé sortir vos pensées, Vous ne vous êtes pas posé pour faire face à eux, vous n’avez pas donné libre cours à eux et vous les avez contraints, enfermées quelque part pas si loin pourtant derrière cette porte du placard. Ne vous étonnez donc pas s’il y a des “fuites” et une pression qui se fait sentir comme un mal-être ou un oubli.

Eclairer nos pensées sombres

S’il y a des choses qui nous pèsent nous ressentons l’envie d’en parler et de nous défaire du poids, dans un premier temps en le partageant puis pour prendre le recul . Par la parole nous pouvons placer ce vécu, laissant des ombres sur notre chemin, à une certaine distance de nous afin que les ombres s’éloignent et laissent place à plus de lumière qui éclaire ainsi d’une autre jour nos pensées sombres.

Une charge partagé c’est déjà la moitié de la charge en moins, encore faudrait-il que cette sensation reste ! C’est à nous de changer notre attitude envers notre problème afin d’être ouverte à une solution. Des soucis apportent souvent une vision pessimiste du présent avec la difficulté d’une projection vers le futur.

C’est bien à nous de nous obliger de trouver le détail qui boostera notre optimisme ! Attention de ne pas se laisser aller à des motivations toxiques comme la vengeance ou l’ambition démesurée pour contrer une mauvaise expérience. L’optimisme doit être positive et concentré sur une évolution positive en nous débarrassant des ondes négatives et en laissant ce poids derrière vous.

L’inspiration créatrice

Les idées inspirantes sont souvent issus d’un état ouvert et optimiste. Le matin, la naissance d’une nouvelle journée avec toutes ses possibilités à venir est signe de renouvellement avec la vision d’une nouvelle aventure. L’aube marque l’avènement de la lumière, source de vie et symbole de vitalité et d’évolution.

Un nouveau début et toutes ces possibilités se présentent spontanément à nous si nous les laissons venir.

Aspirations, souhaits et ambitions saines, motivez-vous et ressourcez-vous avec tout ce qui est positif et qui peut enrichir votre journée.

Dites-vous que vous allez vivre une formidable expérience, faire de belles rencontres, accomplir un bon geste.

Transformation et conversion d’une idée

L’inspiration créatrice est omniprésente si vous vous ouvrez à elle. Chaque stimulation externe, ou interne peut être transformé en idée, il faut juste laisser faire votre pensées et diriger vos pensées et développer cette idée. C’est excitant !

La transformation de l’inspiration peut trouver une application physique, mouvement de danse, peinture, chant, expression théâtrale, sculpture,… il n’y a pas de limites.

N’hésitez pas , si vous souhaitez revenir à cette idée, de la fixer en vous enregistrant ou en écrivant, – sinon, laissez juste libre cours à l’inspiration et exprimez-vous !

C’est un moment de plénitude et de l’épanouissement à ne pas manquer, c’est l’excitation de tous les sens qui nous laisse nous transcender !

L’inspiration, … ou pas !

Si l’inspiration nous fait défaut, ne vous forcez pas. Tenez compte de ce rythme qui peut y avoir, une sorte de saisonnalité, journalier, hebdomadaire, peut-être lié aux autres évènements de votre vie.

L’inspiration va et vient quand elle veut.

On peut influencer dans un certain mesure cette activité cérébrale en se mettant dans un état d’ouverture d’esprit, de calme, d’éveil. Mais si ne rien vient, c’est ce rien qui doit être respecté.

Et je m’applique …

S’i je n’ai pas l’inspiration pour écrire, je ne vais écrire juste pour rien dire 🙂

En conséquence, si je ne sens pas la nécessité de m’exprimer, je ne le ferais pas, – basta !

Donc, ce défi “1 article par jour pendant 30 jours”,  peut-être je serais amené de modifier ses conditions.

Je me donnerais jusqu’à demain afin d’y réfléchir et de trouver une voie de continuer le défi sous une autre forme, peut-être en enlevant la contrainte du temps, trop serré pour “produire” des articles de qualité .

Donc, en attendant mon article de demain, je vous dis, donnez vous le temps de vous poser, laissez sortir vos pensées, laisser libre cours à votre inspiration, – puis partagez, sortez, soyez inspiré !

A demain,

Claudia

 

Nooon ! Ne partez pas tout de suite avant de m’avoir laissé un petit commentaire juste ci-dessous 🙂  Puis, pour avoir des nouvelles de mon blog, abonnez-vous, c’est en-dessous, ou à côté 😉 A bientôt pour de nouvelles aventures !!!

Laisser un commentaire