Je prends mon temps

Posted on
Aimer / Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Depuis deux mois ma vie a été bousculée …

Qu’est-ce qu’il m’arrive ? Pour ceux qui suivent ce blog, ils le savent, je m’étais fracturé un os du pied. Voilà c’est l’immobilisation et au début, on n’a aucune idée combien de temps ceci peut durer …

Je prends mon temps, -… enfin, c’est le temps qui décide !

“Je prends mon temps”, – quelle curieuse expression ! On dirait plutôt qu’on fait quelque chose qui n’est pas forcément bien et qui est en contradiction avec ce qu’on devait faire ! “Je suis en retard mais je prends mon temps … ” Ca te parle ?

Comme je suis immobilisé, ce n’est pas moi qui décide cette fois-ci !!! Je suis contrainte de subir cette immobilisation puisque normalement, je suis plutôt active même hyperactive! Sans mouvement, mais comment je vais faire ???

Fini la course contre la montre, courir après le bus, courir pour gagner du temps (?), courir pour être à l’heure, pour ne pas être en retard, courir pour faire ses courses et remplir ses obligations quotidiennes , courir pour être avec ses amis, pour optimiser son temps libre, aller au plus grands nombre d’évènements, pour faire un maximum d’activités, pour être heureux ???

Je prends mon temps ? Mais que faire avec tout ce temps dont je ne veux pas !?!

ARGHH, je m’ennuie déjà, difficile de ralentir le rythme quand on a l’habitude de réagir au quart de tour !!! Autant, je n’aime pas courir si je suis obligé pour être dans mes temps, autant j’aime quelque fois juste me mettre à courir parce que j’ai envie, comme un enfant.

Qui parle de temps parle aussi de rythme puisque, dans la vie, tout est régulé dans un certain rythme et le premier et le plus important … c’est le battement de notre coeur et le rythme de notre respiration.

Me voilà allongée sur mon lit …

Avec le temps qui passe, des pensées viennent, même des idées fusent et, petit à petit,  je commence à écrire tout ce qui me passe par la tête. Et les carnets de notes se remplissent …

Je prends mon temps … mais je combats ce rythme imposé !

Le temps n’existerait pas si elle n’était pas comparable et mesurable à d’autres variables  … l’espace et le mouvement. Apparemment, sans le mouvement il n’y aura pas de lumière et sans la lumière, pas d’espace ni de temps…

Mais entretemps je m’abonne à une chaîne Youtube de musculation, juste question de rester en forme comme je peux, garder la ligne ( mais quoi !? ) et combattre l’ennui qui, dans cette équation de temps, espace, mouvement est généré par le manque d’une de ces components, … le mouvement !!!

Pour ainsi dire, que je n’accepte qu’à contrecoeur ce rythme imposé…

« Le rythme n’est pas une mesure ; c’est une vision du monde »                                              selon le poète prix Nobel Octavio Paz 

Je prends mon temps ? Quand mon temps et mon rythme s’accordent …

Enfin, j’y arrive, mon rythme s’est ralenti, j’ai déjà trouvé un défoulatoire dans l’écriture et j’e commence à bouger, mais doucement.

Et voilà s’instaure cette pratique qui devient de plus en plus importante pour moi … prendre mon temps ! Je respire calmement, j’écoute mon corps. Ma respiration s’accorde avec mes mouvements pour “être en phase”. Tu as déjà ressenti cette étrange décalage entre ta respiration et les mouvements de ton corps quand tu es stressé, quand on te demande de faire des mouvements mais que tu n’es pas préparé physiquement, mentalement, et que tu te précipites, mais que tu “ne le sens pas ” ?

Quand je prends mon temps, tout devient fluide, je suis” en phase avec moi-même”.

Et qui dit plus “en phase” dit peut-être aussi “plus d’emphase”, une sorte de suite logique?

Je prends mon temps,  … malgré et contre  !!!

Oui, rien à faire, mon corps m’impose de prendre ce précieux temps et je n’y a compte pas y déroger. Tu es derrière moi pour monter dans le bus ? Désolé, je suis sur béquilles et je dois prendre mon temps sinon je vais tomber ! Pas facile de résister au sollicitations, surtout que moi, je bougeais toujours dès que quelqu’un me demandait, mais là, non, on ne me stresse pas !!! Ce n’est pas que je pense que mon petit bobo est plus important que les obligations de quelqu’un peut-être très “important”… mais d’un coup je suis devenu allergique, oui, allergique au stress. Et non, je ne veux pas bouger plus vite que ce que m’indique mon corps, c’est comme ça.

Je prends mon temps, – … et là c’est le bonheur !

Oui, prendre son temps, c’est la “cool attitude ” !

Mais bien plus que ça, c’est bien une vision de vie. Du coup je pars très en avance pour arriver à un rendez-vous de kiné, de médecin ou pour un event…

Et pendant ce trajet, je vis énormément de choses, c’est juste incroyable ! On a le temps, puisqu’on le prend, de voir tous ces détails fabuleux autour de nous, on entend les bruits autrement, on a la liberté d’agir comme on le souhaite, oui, du coup, on est en avance, et on a la liberté de choisir quel chemin prendre, … si un chemin paraît contraignant, alors je prends l’autre même s’il est plus long ! Parce que à quoi sert de prendre le chemin le plus court si celui-ci s’avère épuisant, physiquement, moralement. qu’est-ce qu’il apporte le temps ainsi gagné ?? Ca valait vraiment le coup d’être contrarié ?!?

Je prends mon temps, – et je suis gagnante !

Finalement, qui est gagnant dans cette course folle contre la montre. Tous ces gens courent, dans le métro, dans la rue, dans les magasins … on n’a même pas le temps de ranger son moyen de paiement qu’on est déjà congédié, “au revoir”, alors qu’on a pas bougé et qu’on a encore besoin de quelques secondes avant de prendre son sac et de “dégager”, – wow ! Ok, pour les caissiers s’est “à la chaîne”, mais moi, je ne veux pas intégrer cette chaîne, être enchaîné, lié à ce flux de personnes et rentrer “dans la case” pour courir bien à ma place. Non, ce n’est pas ma place, je suis rebelle et j’insiste, mon temps est trop précieux pour être bradé au moindre coût, ce qui veut dire, vécu dans le stress infernal de la “rat race” !!!

Je prends donc mon temps et la liberté d’avoir un rythme plus lente que mon entourage quand je le décide. Ceci n’empêche pas que je peux avoir envie de courir, à nouveau, qu’on l’envie me prend !!! C’est le bonheur d’avoir la liberté de mouvement !!! Je ne peux pas vous dire à quel point !

Je prends mon temps et la liberté de m’évader !

Qui dit temps, dit aussi d’avoir à disposition de l’espace, une équation indispensable !

Donc si la ville ne me procure pas l’espace nécessaire pour bénéficier de ce temps à vivre pleinement, je m’évade… dès que je le peux.

Ainsi j’ai loué un espace à moi, un atelier d’artiste, à proximité d’une grande forêt. Oui, c’est à une heure de la ville, mais je m’y rends toutes les semaines pour vivre pleinement ce temps gagnant, ce temps qui me rend plus heureux tous les semaines.

Entre les activités et évènements que propose la grande ville, c’est un luxe de pouvoir combiner les deux, ce temps d’activité à mon rythme choisi en ville et le temps sans aucune contrainte au vert.

Je prends mon temps pour vivre plus conscient et heureux, … et toi ? C’est l’évènement interblogueur proposé par le blog “Riche de temps” qui m’a inspiré pour l’écriture de cet article et que je remercie pour son initiative de “carnaval d’article”, – d’autres articles sont à découvrir sur son blog, sur le sujet “Une pratique qui me rend plus heureux chaque semaine “. Bonne lecture et à très bientôt !!! 

Et surtout, prends ton temps toi aussi !!!

Laisser un commentaire