La sol #1

Posted on
Aimer / Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

#5/30 Défi 1 article par jour pendant 30 jours

L’importance du lieu de danse et du matériel sur place

Le Sol

Quand on visite un lieu de danse pour la premier fois, que ce soit un centre de danse, un studio ou un lieu de représentation, il faut jeter un oeil sur le sol. Non, pas besoin de chercher plus loin, oubliez la luminosité avec les grandes baie-vitrées, la sono toute neuf, les douches et la cafétéria, si le sol ne remplit pas sa fonction, peu importe que les conditions financières soient avantageux, fuyez !

Quel sont alors les caractéristiques de base d’un sol pour danser en toute sécurité ?

  1. la structure, son montage effectuée et la matière première, c’est-à-dire, le bois utilisé
  2. le revêtement : panneaux de plancher contrecollé, plancher massif ou tapis de danse
  3. son entretien : un point essentiel mais souvent négligé, source de nombreux accidents
Cliquez ici pour consulter les recommandations  en matière d’aménagement d’un studio de danse dans les fiches du Centre National de la Danse
Le Guichet du Savoir répond à une question sur l’entretien d’un parquet de danse en contactant le CND, ici la réponse  « Le fournisseur en question loue un grand balais qui reste en permanence sur le site, et livre régulièrement des franges imprégnées de produit (durée de vie de la frange entre 15 jours et 1 mois), plusieurs tailles disponibles en fonction des surfaces à entretenir. Le produit est un mélange de 3 acides : 1 produit capteur de poussière sans mouiller, 1 désodorisant et 1 désinfectant. » 
Pour un tapis de danse il convient d’appliquer les recommandations du fournisseur suite aux composants différents selon le tapis et le produit proposé à cet effet. En absence de recommandations il est préférable d’effectuer une nettoyage à sec ou l’utilisation de l’eau claire. Il faut à tout prix éviter un produit qui pourrait rendre le sol soit glissant ou collant et provoquer ainsi des accidents ! Il ne suffit pas de tester un produit ponctuellement pour l’appliquer d’une façon continue parce qu’il peut détériorer les qualités du sol au fur et à mesure ou selon des conditions diverses, météorologiques, utilisation, chaussures utilisés…

Pour la “Petite Histoire” personnelle

Parquet ciré = sol glissant

J’ai été engagée pour un spectacle à Shanghai ( Chine ) ce qui m’a permis de découvrir la culture chinoise et surtout la pratique du Tai Chi.                                                                            Le lieu du spectacle disposait d’un scène assez grande mais pourvu d’un parquet consciencieusement ciré par les employés qui restaient sourds à nos demandes de rendre la sol moins glissant, et donc aussi moins brillant…                                                                        Pendant un tableau de tango sur haut talon, mon pied glissait et je tombais tout droit sur mon genou qui s’est mis à gonfler à vue d’oeil. J’ai connu donc l’hôpital chinois et, à mon grand soulagement, rien n’était cassé. Néanmoins cet incident avait comme conséquence un arrêt de travail pendant une semaine, le temps d’être rétablie, ainsi q’une action auprès des employés : on leur ordonnait de laver le sol avec un mélange de Coca-Cola et d’eau. Ils s’executaient, mais, au grand étonnement, le soir, le résultat était le même. Intrigué, on observait alors l’entretien du sol de plus près… Et voilà que le mystère se lève : après avoir lavé le sol au Coca-Cola, les employés trouvaient le sol pas assez brillant et plutôt d’un aspect sale. Effectivement, cette méthode fixe des fines particules sur le sol et le rend ainsi moins glissant. Ils décidaient alors de relaver le sol et de le cirer …

Tapis de danse lavé avec un produit non-adapté et mal rincé = sol collant

C’est l’été et je m’apprête de prendre mon cours habituel de danse classique. Je prends ce cours d’Andrzej Glegolski depuis mon arrivée à Paris, ce qui fait déjà un certain temps. Après le lieu de danse au-dessus de la “Cigale”, ce cours a maintenant habituellement lieu à l'”Académie des Arts Chorégraphiques”, Cité Veron, à côté du Moulin Rouge. Seulement, le centre étant fermé pour vacances estivales, le cours avait lieu dans un autre studio de danse. Dès la barre le constat était sans appel : le sol était terriblement collant !!! De plus il faisait très chaud et il ne semble pas avoir de l’air qui circulait. Au cours d’un exercice de pirouettes, l’avant-pied de mon pied gauche restait littéralement collé au sol pendant que le corps s’était engagé dans le tour. Tout le monde entendait un craquement bien audible et me regardait avec effroi. J’ai senti une forte douleur et je ne pouvait plus poser le pied gauche par terre. J’ai néanmoins eu de la chance : fracture du 5e métatarsien avec déplacement, mais les articulations, cheville, genou, hanche, n’étaient pas touchées !!! Conséquences : 6 semaines d’immobilisation, et une perte de revenus conséquente 🙁

  • Merci de ne pas marcher sur un sol de danse avec des chaussures d’extérieur.   
  • Manger ou boire laisse des traces sur le sol; – en général, c’est interdit dans les studios.
  • Vous vous étirez au milieu d’un cours ? Merci d’essuyer les traces de transpiration au sol !

Autres critères d’un lieu

Aération, luminosité et température

Le studio est lumineux, mais les fenêtres sont verrouillées pour ne pas déranger le voisinage ? Déjà, la luminosité est un bon point, simplement parce qu’il est plus agréable de travailler avec la lumière du jour. Venir dans un tel lieu est plus motivant. Selon le style de danse, la vue de la nature, du ciel ou d’un horizon lointain peut faciliter la visualisation et aider de travailler certains aspects en terme de mouvement, ampleur, expression et respiration.

Beaucoup de studios modernes possèdent une climatisation, en bon état de marche, ou pas. Le réglage de cette climatisation, si indispensable pour l’aération, est important.            Surtout si vous êtes novice, la transpiration vous serez désagréable dans un premier temps. Pourtant, cette transpiration est une partie intégrante de la danse. Elle régule en effet la température interne et permet d’évacuer les toxines, elle est donc bénéfique pour le corps et nécessaire pour que votre mouvement soit fluide et sans danger. Ce n’est pas pour rien qu’on dit “s’échauffer” !!! Une climatisation trop froide aurait donc l’effet inverse : le corps se contracterait avec risque de contractures musculaires et claquages, et en plus, vous garderez vos toxines et vous n’aurez pas l’impression d’avoir “travaillé” !!!                          A vous de choisir !

Les vestiaires, douches, toilettes …

Les grands centres et lieux de danse disposent tous de vestiaires, douches et toilettes. Par contre, il est étonnant de constater le nombre de salles de danse qui ne proposent pas de douches. Nous avons parlé à l’instant de la transpiration, naturelle et nécessaire, mais qui voudrait donc partir en remettant ses habits au-dessus cette couche de toxines, salée, collante et fraîchement évacuée ? Si vous enchaînez plusieurs cours de suite, il est compréhensible de ne pas prendre une douche après chaque cours. Mais autrement, vous ratez, en plus de l’hygiène de cette pratique, le bien-être incomparable d’une douche bien tempéré pour apaiser d’éventuelles tensions musculaires, re-énergiser votre corps avec de l’eau dynamisant par sa fraction, et ce rituel de changer en quelque sorte de peau pour “sortir” de la danse et retourner au quotidien, bien boosté et motivé !!!

L’accueil et les espaces de partage

L’accueil du lieu de danse est un critère important. Rien de pire qu’un studio qu’on essaie de contacter et, … qui ne répond pas au téléphone ! Effectivement, il peut toujours arriver qu’un professeur est absent, qu’un cours n’a pas lieu, qu’il faut s’inscrire en avance, que le site internet n’est pas à jour… ! De la qualité de l’accueil dépend la vision qu’on a du studio.

Une cafétéria ou un espace commun d’échange et de partage ainsi que des espaces réservé à l’échauffement et à l’affichage des annonces contribuent beaucoup à la convivialité et à la fréquentation du studio. Comme le réseau en danse est d’une importance incontestable ce point n’est pas négligeable et un lieu de danse qui dispose d’une cafétéria ou des espaces ouvertes peuvent servir de lieux de rencontre.

L’emplacement

La plupart des grands centres sont à des emplacement stratégiques, desservis par des transport en commun et facilement accessibles. Mais peut-être vous avez à côté de chez vous un studio dont vous ne connaissez même pas l’existence, mais qui fournie des enseignements de qualité. Renseignez-vous et n’hésitez pas de faire un cours d’essai ! 🙂

Merci d’avoir cet article ! Je vous encourage de ma laisser un petit mot avec vos commentaires ou questions. Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir mes news sur le formulaire ci-dessous. A demain pour le prochain article de mon défi ” 1 article par jour pendant 30 jours ” !!!

Lieu de danse

Laisser un commentaire