Apprendre à apprendre … la danse !

Posted on
Aimer / Partager l'article :
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages

#1/30 Mon défi ” 1 article par jour pendant 30 jours “

Apprendre à Apprendre la Danse !

Savez-vous que votre cerveau se modifié selon la façon dont vous le stimulez?

Selon Wikipédia ” l’apprentissage est un ensemble de mécanismes menant à l’acquisition de savoir-faire, de savoirs ou de connaissances.

Apprendre est notre réponse à notre environnement

Apprendre est en fait notre réponse à notre environnement et ceci depuis notre naissance. De la manière que nous répondons aux stimuli externes va dépendre notre développement. Ces stimuli provoqueront des réactions neurologiques, chimiques, hormonales, réflexes … mais des prédispositions internes entrent en compte dans une certaine mesure. Si la version béhavioriste ( Pavlov, Watson ) met en avant le modèle de comportement opérant “Stimulus – Réaction“, le modèle de comportement répondant “Stimulus – Réaction – Conséquence “( Skinner ) tient compte d’une analyse intégrée selon les variables internes du sujet.

Apprendre serait donc lié à notre comportement ?

Un comportement d’un être humain est, selon le Dictionnaire Larousse une “manière d’être, d’agir ou de réagir“.                                                                                                                  Notre comportement est le résultat de notre apprentissage mais nous sommes également influencés par notre comportement dans notre perception de l’environnement et donc notre disposition à pouvoir apprendre. Il peut nous limiter ou, au contraire, nous ouvrir l’horizon vers de nombreuses apprentissages et, en conséquence, des possibilités de développement. Ce qui nous mènent à entrevoir que notre état psychologique joue un rôle important puisqu’il influe sur notre capacité d’attention, de concentration, de mémoire, d’anticipation et de projection dans un temps futur.

De la recherche à la mise en pratique                                       

Est-ce que notre apprentissage doit être aidé par un système “automatisé” ?              Autrement dit, est-ce qu’un schéma universel peut s’appliquer à tout le monde et est-ce que ceci permettra à chacun entre nous d’optimiser son développement en terme de connaissances

  • techniques et conceptuelles
  • pratiques et manuelles
  • du monde qui nous entoure
  • de l’autre
  • de nous-même 
  • de la projection dans le futur et de l’anticipation

et le tout se construisant non pas dans un ordre chronologique mais en interactivité entre les connaissances à développer et par une mise en pratique ?

Modèles d’éducation et l’apprentissage

Mieux vaut être capable de réfléchir intellectuellement et moralement que d’apprendre par cœur sans comprendre.” – Michel de Montaigne

Vous l’aurez déjà pressenti, un modèle absolu qui rentrait compte de toutes les possibilités et chemins à prendre et de toutes les personnes avec leur comportement respectif, n’existe pas. Si l’Education Nationale tente s’y rapprocher avec un contrat social ceci implique une perception précise et optimale de la vision que la société a de son futur.

Malheureusement, il s’agit bien d’une utopie et même si l’apprentissage, souvent par coeur et contrecoeur, arrive à stimuler et entraîner le cerveau, le système manque d’application concrète et d’une optimisation des possibilités et capacités de chaque élève.

Apprendre à apprendre

Nul ne nous dit, par exemple, que tous ces exercices dont on ne saisit guère l’utilité immédiate, sert à développer notre cerveau et non pas à stocker des informations inutiles pour notre futur …

Est-ce que la méthode de l’apprentissage par coeur était validé par des statistiques ou existent-ils des méthodes plus efficaces dont on devrait mettre en oeuvre l’application pour le faire profiter au plus grand nombre et surtout à nos enfants ?

L’apprentissage par coeur, répétition espacée, Pédagogie Montessori, l’Ecole à la Maison, avant tout il faudra observer avec précaution l’effet du système éducatif et le bien-être de l’enfant.

Apprendre la danse

Il existe plusieurs méthode employées par les professeurs pour enseigner la danse.                Une façon très répandue et pratiquée depuis toujours est l’apprentissage par mimétisme immédiat. L'”apprenti” danseur imite les mouvements du professeur en temps réel. Si la musique est présente, le “comptage”, indispensable pour de nombreux styles de danse et pour une pratique d'”ensemble”, perd ici son importance, puisque l’écoute de la musique, et surtout du rythme, est mise en avant.

L’autre méthode responsabilise davantage l’apprenant. Effectivement, il devra mémoriser une suite de mouvement, montré par le professeur. Quelque fois cet enchaînement est montré une fois sans et une fois avec la musique, d’autre fois l’enchaînement est montré en énonçant le vocabulaire qui correspond à chaque mouvement distinct, puis répété rapidement en résumé juste avant l’exercice à pratiquer par l’élève seul. Cette méthode permet au professeur de vérifier l’exécution des mouvements et de l’enchaînement et l’avancée de chaque élève.

Pour les deux méthodes l’apprentissage par la répétition s’applique pour ainsi acquérir un vocabulaire gestuelle accompagné par un vocabulaire vocal et des notions de l’espace, temps ( rythme ).

L’espace / temps

Sans réellement en être conscient, l’apprentissage de la danse passe par une acquisition des notions indispensables, l’espace et le temps.

La distance parcouru dans un certain temps donne le tempo d’exécution d’un mouvement.

Il ne s’agit pourtant pas de quelque chose “militaire” puisque à l’intérieur de ce “cadre”, il y a l’intention, l’anticipation et la présence du danseur qui feront la différence. Tout n’est donc pas technicité même si la danse demande une certaine discipline pour apprendre des bases, peu importe le style. Mais cette “discipline” sera vite soutenue par le plaisir et le bien-être si la pratique de figures difficilement praticables se transforme en passion … !

Les autres / moi-même

Peut-être trop souvent sous-estimé, la danse inclut une notion aïgue de son propre espace et celui des autres. Quand un professeurs demande ” mettez vous en quinconces !”, les élèves adaptent presque automatiquement ce placement dans l’espace par rapport aux rangs devant eux. Lors d’un déplacement pendant une chorégraphie, la distance entre les danseurs doit être scrupuleusement respectée si on veut éviter de se blesser. A ceci s’ajoute des codes existants quelque peu différents selon chaque cours et auquel un novice sera rapidement initié par le mimétisme.

Reste à faire face à soi-même dans le miroir pour vérifier les positions du corps et de comparer l’exactitude des mouvements. Ce qui compte n’est pas le corps même ou un jolie vêtement mais la qualité du mouvement qui embellit le corps. Encore une fois ce seront la musicalité, l’intention et la présence qui changeront une attitude et feront oublier au spectateur le reste.

N’oubliez pas, danser, c’est donner et recevoir l’énergie. L’apprentissage de la danse mettra à votre disposition un outil pour le faire, profitez-en à souhait !

Laisser un commentaire